le comptoir asbl
Qui sommes-nous?
Identification du service
Le Comptoir est un service d'aide et de soins spécialisés en assuétude, crée en 2001 et agréé par le Service Public de Wallonie dans le cadre du décret "Assuétudes".
 
Le Comptoir développe différentes missions en faveur d'un public "usager de drogues": l'accueil, l'information, la réduction des risques, les soins et l'accompagnement socio-éducatif.
 
Ces missions sont réalisées dans le cadre du projet institutionnel du service présenté ci-dessous.
 
Le projet institutionnel
Finalités
 
Les activités du Comptoir s’inscrivent dans une perspective de réduction des risques sanitaires et sociaux liés à l’usage de drogues et ont pour finalité l’amélioration de la qualité de vie des usagers de drogues.
 
Les risques sanitaires majeurs sont relatifs à la propagation des virus du sida et des hépatites B et C qui constituent une menace réelle pour la santé de la population générale et celle des usagers de drogues en particulier. Notre action est une stratégie de santé publique qui vise à réduire les risques et les dommages liés à la consommation de produits psychotropes.
 
La réduction des risques concerne tous les usages, qu’ils soient expérimentaux, récréatifs, ponctuels, abusifs ou inscrits dans une dépendance. Les risques principalement associés sont les risques de dépendance, de lésions somatiques et les risques psychosociaux. Ils peuvent avoir pour conséquences une morbidité, une mortalité et une exclusion sociale que nous nous proposons de réduire.
 
Philosophie et valeurs véhiculées
 
Notre approche s’inscrit dans une démarche de promotion de la santé physique, mentale et sociale, de la dignité, de la citoyenneté et de la responsabilité des usagers de drogues.
 
Il s’agit de reconnaître la personne qui consomme des drogues, sans attendre ou exiger d’elle qu’elle abandonne sa consommation. L’usager qui fréquente Le Comptoir vient de son plein gré ; l’anonymat la confidentialité et la tolérance lui sont garantis. Aucune critique n’est portée sur sa consommation et aucun jugement moral n’est posé sur son choix de vie. Cette manière de voir et de penser favorise l’émergence de demandes spontanées.
 
La réduction des risques mobilise des valeurs telles la reconnaissance de l’usager de drogues comme une personne à part entière, la reconnaissance des finalités propres à la réduction des risques (dès lors distinctes des finalités de la prévention ou du traitement), l'affirmation des droits de l’usager, la promotion de sa participation sociale, la citoyenneté, la responsabilité, la dignité, la solidarité, la tolérance et respect des choix.
 
Concrètement, le Comptoir propose un espace d’accueil où le matériel d’injection stérile nécessaire à la consommation est mis à disposition. Le fonctionnement privilégie le principe d’échange du matériel; nous récupérons les seringues que nous distribuons pour en assurer la destruction selon les normes en vigueur.
 
Les objectifs que nous visons sont d’ordre sanitaire et social.
Objectifs généraux
 
• éviter la propagation des virus du sida et de l’hépatite B et C;
 
• promouvoir des pratiques à moindres risques en ce qui concerne les usages de drogues mais aussi en ce qui concerne les autres aspects sanitaires;
 
• favoriser le maintien des liens des usagers avec le réseau socio sanitaire;
 
• toucher les usagers qui ne suivent pas de traitement ou qui sont en situation de marginalité de rupture, améliorer       leur état de santé;
 
• détecter les principaux besoins;
 
• sensibiliser les intervenants, tous secteurs confondus, à la prévention des risques.
 
La méthodologie
 
La méthodologie développée au Comptoir s'inscrit dans une approche dite de bas seuil.
 
Les intervenants sont prêts à s'investir auprès de personnes qui n'ont pas de projet de vie, sans obligation de contrat ou d'engagement, sans constituer de dossier administratif (aucun document réclamé), sans passer par une inscription préalable, en proposant la gratuité des services et des horaires adaptés aux modes de vie du public. L'anonymat et la confidentialité sont garantis. Le cadre se veut souple et permet d'intervenir dans l'ici-maintenant (fonctionnement sur et en dehors de rendez-vous). Le maintien dans le service n'est pas conditionné par des bilans ou tout autre mode d'évaluation.
 
Les attitudes professionnelles privilégiées sont l'observation, l'empathie, la tolérance, le non-jugement, la valorisation et le respect du rythme de l'autre. Les interventions ne doivent pas donner lieu à des résultats obligés, il n'y a pas de pression exercée sur l'autre. La "légèreté" du cadre doit permettre le partage entre travailleurs et usagers: partage d’un temps de vie quotidien et partage d’idées. Les relations se tissent de manière informelle, ce qui, à terme, favorise la création du lien de confiance et l’expression de demandes.
 
 
Public cible
Le Comptoir s’adresse essentiellement aux usagers de drogues qui ne sont pas ou plus en traitement et qui vivent en situation de marginalité, d’exclusion et de précarité. Les drogues principalement consommées sont l’héroïne, la cocaïne, le speed, les médicaments psychotropes, … La majorité consomme ces produits en injection. Pour d’autres, c’est la consommation par inhalation qui prévaut. Soulignons que la consommation en injection expose les usagers à différents risques.
 
Notre projet s’adresse aux usagers de drogues réguliers et/ou occasionnels, fragilisés et dont l'état de santé est souvent mis à mal par les conditions de vie en rue et par la consommation. Ils rencontrent de nombreux obstacles lorsqu'il s'agit de faire appel aux structures: précarité relationnelle, absence de couverture de soins de santé, manque d'hygiène, modes de vie "décalés", manque de confiance en soi et envers les structures...
 
 
Présentation de l'équipe
Actuellement, l’équipe est composée de:

• une directrice 4/5 ETP, en fonction dans le service depuis septembre 2001, 
 
• trois éducatrices spécialisées 1 ETP, en fonction dans le service depuis 2005, 2014 et 2019,
 
• une éducatrice 1/2 ETP, en fonction dans le service depuis octobre 2020,
 
• deux infirmiers 1 ETP, en fonction dans le service depuis octobre 2011 et 2021,
 
• un agent administratif ETP engagé en mai 2011,
 
• deux médecins (4 heures/semaine), en fonction dans le service depuis juillet 2007 et 2020.
 
Chaque année, l'équipe accueille différents stagiaires: éducateur(trice)s, infirmier(ière)s, AS, criminologues, médecins, …
 
 
 
Financement
Le Comptoir développe l'ensemble de ses activités grâce à différents subsides qui proviennent:
 
• du SPW via la DGO5 dans le cadre de son agrément et dans le cadre des subventions facultatives,
 
• du SPW via l'enveloppe "Projets" accordée au Relais social de Charleroi,
 
• du SPW via le ministère de l'emploi et de la formation dans le cadre des APE,
 
• de la ville de Charleroi via dans le cadre de son PCS,
 
• de l'asbl Modus Vivendi via la clé de répartition destinée à l'achat de matériel stérile de consommation.